L’espace de loisirs de la Plage de Doucier

Mise en service en 1988 et inaugurée le 18 juillet de cette même année, lors de la mandature de Jean-Pierre Janod, la plage de Doucier a été aménagée sur des terrains principalement communaux et départementaux. Les terrains étaient alors soit des pâtures communales, soit du terrain appartenant au département et une petite parcelle privée achetée en 1990 pour agrandir le parking. Les travaux d’un montant estimé à 1 100 000 francs (environ 278 000 €) ont bénéficié de plusieurs subventions (35 00 Fr pour la plage et 150 000 Fr pour le chemin d’accès). Une convention est  alors signée entre la commune et le Conseil Départementale pour l’utilisation de ses terrains.

 

La commune possédait les terres en bord de lac (qui étaient louée à un agriculteur) et la municipalité a désiré aménager cet espace qui était déjà utilisé en partie comme lieu de baignade l’été et à la suite de l’interdiction de baignade sur le site archéologique de la rive ouest.

 

Une bâche isolante type « bidim » a été installée pour éviter les remontées argileuses recouverte de sable et le parking a été créé.

 

Dès l’ouverture, Jean-Pierre Michel, propriétaire du lacustre a souhaité exploiter un snack. La 1ère année c’était avec un simple camion aménagé. En 1989, il construit un local en dur. En 1994, la commune construit de nouveaux sanitaires et Jean-Pierre a participé à la reconstruction du snack actuel. Il l’a exploité jusqu’à la fin de l’accord qu’il avait passé avec la commune en contrepartie de sa participation. Après son élection comme maire, afin d’éviter les conflits d’intérêts, le snack a été soumis à appel d’offre.

 

Dans le même temps un locataire de  « pédalo » a démarré son activité.

 

Cette plage est plébiscitée par les familles. Les espaces verts sont nombreux et c’est la seule sur le site de Chalain qui ne soit pas à proximité d’un camping.

 

Après de nombreuses années de fonctionnement en régie communale, la municipalité réfléchissait depuis longtemps un autre mode de gestion. Ce système en régie communale implique que la commune s’occupe de tout : entretien du site, recherche et gestion des employés saisonniers pour le fonctionnement, paiement des ordures ménagères,  coût de la surveillance de la plage et appels d’offre pour les gérants du snack et des « pédalos ». Elle doit en outre assurer la sécurité, faire respecter les mesures d’hygiène et de l’environnement imposées par les lois.

 

Les rentrées d’argent sont assurées par les entrées payantes du parking et les locations du snack et des « pédalos ». Elles sont très aléatoires et dépendent fortement de la météo. À titre d’exemple la fréquentation annuelle depuis 2008 a varié de 5 305 entrées payantes en 2014 à 25 088 en 2020.

 

La gestion en régie communale est de plus en plus complexe et demande beaucoup de temps au personnel communal et d’implication des élus.

 

Notre commune est petite et nous n’avons pas le personnel suffisant et qualifié pour ces multiples tâches. En 2020, nous avons dû embaucher des vigiles pour la fermeture de la plage le soir et la sécurité générale, les incivilités étant de plus en plus fréquentes. Ce qui implique vigilance d’une part et coûts supplémentaires d’autre part.

 

Comme elle s’y était engagée, la nouvelle équipe municipale a travaillé sur une délégation de service publique pour la zone de loisir de la plage.

 

Le principe est simple, la commune délègue la totalité de la gestion à un prestataire extérieur (DSP). Il paye une redevance à la commune, décidée par la commune. Charge pour lui de gérer le site pour qu’il soit rentable. Bien sûr, cette délégation est accompagnée d’un cahier des charges où il est stipulé les droits et devoirs de chacun. De plus, cela assure des rentrées régulières et pérennes à la commune. Cette DSP ne change rien pour les habitants de Doucier (accès gratuit en voiture, aux piétons et cyclistes), elle conforte une rentrée d’argent. Nous espérons mettre en œuvre cette délégation le plus vite possible.

 

Et l’avenir ?

 

Le Département, qui est propriétaire du lac, a pris conscience à la suite d’études, que le lac de Chalain se dégradait inexorablement. L’une des pistes d’amélioration pour le fonctionnement du plan d’eau est une remontée permanente du niveau à sa côte haute. De ce fait l’ensemble des plages actuelles seront totalement noyées. Le site de Doucier est le plus facile à réaménager. Nous possédons une bonne réserve de terrain au-dessus de la plage  de sable actuelle. Cette situation nous sera imposée par le Département.

 

Il est maintenant important pour le conseil municipal de réfléchir à cette nouvelle organisation et comment le Département pourra nous aider pour les investissements nécessaires à la création d’une nouvelle plage.

 

Une nouvelle ère touristique est donc en marche pour cette zone de loisirs tant convoitée par les locaux et touristes.

 
















 

© 2021 Commune de Doucier